Français English
Trophée de l'innovation 2014

World Innovation Day

La technologie antibactérienne MetalSkin Medical®

cuivre antibactérien

Il s’agit d’un composite chargé en alliage de cuivre pur à au moins 92% dont l’efficacité a été validée par deux études distinctes. Les mesures sont en cours afin de tester une série de bactéries et de virus, selon divers protocoles, et notamment par stimulation des recontaminations successives. Les résultats seront communiqués prochainement.

  • Une étude clinique in vivo menée dans la polyclinique St Roch de Montpellier sous l’autorité du Pr JP Daurès, (Directeur de l’unité de Biostatistique, Epidémiologie, Recherche Clinique et Economie de la Santé de la Faculté de Médecine de Montpellier).
  • Une étude in vitro dans un laboratoire indépendant certifié confirmant la vitesse de mortalité des bactéries (Réduction de 3,65 log en 1 h pour E. Coli).

Test Microbiologique in vitro sur Escherichia Coli Laboratoire AQMC

(Laboratoires De Contrôle Sanitaire Et De L'environnement 34130 Saint-Aunès)

L'étude clinique de la polyclinique Saint-Roch de Montpellier menée par MetalSkin Medical® démontre que la prolifération bactérienne est stoppée par son action. Par ailleurs, sur la durée, une réduction globale du nombre de bactéries est constatée. Ces mesures in vivo sont corroborées par l’expérimentation in vitro. Escherichia Coli par exemple, la bactérie responsable de la gastro-entérite, a été exposée à MetalSkin Medical®.

9000 UFC ont été déposées sur une surface revêtue du composite MetalSkin Medical® et le même nombre sur une matière plastique lisse et couramment utilisée.

Au bout d’une heure, les décomptes ont été les suivants :

  • sur la plaque de plastique 1300 UFC,
  • sur MetalSkin Medical 2.

A échéance 1h30, les valeurs sont respectivement de :

  • 3300 UFC,
  • versus 1,5.

Il s’agit donc d’un procédé de décontamination autonome qui assure la destruction extrêmement rapide et la non-prolifération des bactéries.


Test Microbiologique in vivo : Étude clinique polyclinique SAINT-ROCH de Montpellier

Un partenariat technique et logistique avec Oc Santé, premier réseau de soins privés en Languedoc-Roussillon, réunissant et gérant 13 établissements de santé a été créé pour réaliser une étude clinique in vivo de janvier à mars 2013 en service orthopédie. Cette étude a fait suite à l’étude in vitro réalisée avec le laboratoire AQMC sur Escherichia Coli.

cuivre anti-bactérien
cuivre anti-bactérien

Méthode de Prélèvement

Le service d’hygiène du Groupe Oc Santé a élaboré, en collaboration avec le laboratoire Oc Biologie, sous l’autorité du Pr JP Daurès, (Directeur de l’unité de Biostatistique, Epidémiologie, Recherche Clinique et Economie de la Santé de la Faculté de Médecine de Montpellier), un protocole d’étude extrêmement rigoureux autour de l’action du composite MetalSkin Medical®.

Dans 3 chambres du service, 7 éléments ont été traités avec MetalSkin Medical® :

  • la béquille extérieure de porte d’entrée,
  • la béquille intérieure,
  • l’interrupteur de l’entrée,
  • le plateau de l’adaptable,
  • la manœuvre du mitigeur dans la salle de bains,
  • la barre d’appui dans la douche,
  • l’abattant de WC.

Tous ces éléments existants au préalable ont été démontés, traités et remontés.
Une campagne de prélèvement de grande ampleur a été menée dans ces chambres. Elle inclut 4 prélèvements par semaine. 3 autres chambres témoin n’ont pas été traitées.

Méthode d’Analyse

Pour cette étude ayant duré 8 semaines, 1344 prélèvements ont été analysés au total.

Décomptes moyens de CFU sur MetalSkin Medical® versus témoins
Analyse sur valeurs brutes (hors traitement/surface de prélèvement)

Surfaces de contact analysées Décompte CFU Moyen éléments témoins (amplitude) Décompte CFU Moyen éléments MetalSkin Medical® (amplitude) % Décompte MetalSkin Medical®/Décompte sur témoins (amplitude) Test Wilcoxon P value Test Mann-Whitney P value
Poignée de porte (couloir) 6 (0-17) 0 (0-10) 0% (0-233) 0,02524 0,00964
Poignée de porte (chambre) 6 (0-18) 0 (0-9) 0% (0-300) 0,00014 0,00002
Interrupteur entrée (chambre) 8 (0-16) 0 (0-10) 0% (0-350) 0,00008 0,00002
Barre d'appui (douche) 13 (0-44) 8 (0-25) 61% (3-300) 0,00291 0,00449
Abattant WC 7 (0-31) 0 (0-12) 0% (0-1200) 0,19863 0,23713
Robinet mitigeur 9 (0-20) 6 (0-18) 73% (0-480) 0,00646 0,02163
Plateau adaptable 10 (0-21) 0 (0-10) 0% (0-450) 0,00046 0,00002

Résultats Statistiques & Courbe de Tendance

  • 100% des éléments revêtus de MetalSkin Medical® abritent moins de bactéries que leur homologue non traité,
  • Dans 71% des cas ces éléments sont même dépourvus de bactéries,
  • La vitesse et le taux de mortalité des bactéries sont identiques au cuivre massif,
  • Les performances sont constantes, quel que soit le matériau du support,
  • Même en cas de surcontamination bactérienne, MetalSkin Medical® démontre une action efficace dans le temps.
  • Entre le premier et le dernier jour de l’étude le nombre total de CFU décomptées dans le service d’orthopédie a été divisé par 3, (-0,3 log) quelle que soit la nature de l’élément, ce qui montre une forme de « décontamination » et donc une réduction directe et sensible du risque sanitaire.

résultat étude cuivre antibactérien - secteur santé

Nettoyage et désinfection

La formulation du composite garantit une excellente résistance aux produits d’entretien et de désinfection, et à l’usure en général. En effet, l’emploi de résines de haute qualité dans la fabrication du composite contenant 92% de cuivre pur (supérieur à des pourcentages de 60 à 88% en teneur de cuivre dans des alliages antibactériens) en fait un matériau durable, d’une excellente résistance aux impacts et à l’abrasion.

A protocole d’entretien et de désinfection égal, plusieurs études concluent à une réduction du risque nosocomial de 40% en milieu hospitalier, grâce à l’utilisation du cuivre.
La teinte graphite permet de gérer un contraste visuel important et de masquer le phénomène naturel d’oxydation.
Des possibilités d’applications très étendues, à la fois sur des produits neufs et sur des éléments en reconditionnement, permettent de multiplier les surfaces de contact antibactériennes dans les différents services de l’établissement de santé.

Que peut-on traiter avec MetalSkin Medical® ?

D’une façon schématique, tout élément qui peut être touché est susceptible d’être traité afin de limiter la transmission croisée par surfaces de contact. Le matériau de base a relativement peu d’importance tant le process technologique permet d’adhérer sur tous les supports. Une bonne rigidité est cependant requise pour assurer un vieillissement maîtrisé.
Dans une chambre, il est recommandé de traiter les interrupteurs, poignées de porte et de fenêtres, manœuvres de robinets, barres d’appui, commande de chasse d’eau, abattant de toilettes, plateau de table repas mobile, partie du porte-sérum, barre de lit, poignées de manœuvre d’inclinaison du lit, accoudoirs de fauteuils, boutons de tiroirs.