Coronavirus : de la porte des toilettes à la contamination par manuportage – SDBPRO

Si l’hygiène avance dans les sanitaires publics – robinet et sèche-mains sans contact –, elle s’arrête à la poignée de la porte. Mais le coronavirus a réveillé les consciences et l’on peut parier que dans tous les lieux à risque (hôpitaux, Ehpad, bureaux, écoles…), les surfaces contaminantes (mains courantes, interrupteurs, claviers, souris…) vont rapidement devenir biocides.

Pour lire la version complète de l’article, cliquez-ici !

Did you like this? Share it!